Exprimer le Oui et le Non – partie 4

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-four.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 4 : Utiliser les jeux pour
enseigner/ renforcer le Ou
i/Non 

Dans tout travail,
il y a un élément de plaisir
Trouvez-le, et clac!
Le travail devient un jeu – Mary Poppins

yes no

 

 

 

 

 

Jeu « Est-ce que c’est vrai ? »
Niveau : oui/non pour accepter/rejeter et plus

Ce jeu consiste à faire les fous ! Vous pouvez y jouer pour travailler sur l’acceptation/rejet réponses en Oui/non de niveau plus élevé. Le jeu consiste à vouloir faire quelque chose de drôle/fou fou, par exemple essayer d’enfiler le manteau de l’enfant soi-même, mettre la chaussette de l’enfant sur sa main ou n’importe quoi qui puisse paraître absurde et drôle pour l’enfant. Puis vous demandez : « est-ce que tu m’aimes quand je suis habillé comme ça ? » ou « est-ce que tu aimes quand c’est comme ça ? ». Gardez à l’esprit que l’enfant peut, en effet, approuver, parce que être fou fou/absurde est amusant ! Donc s’il dit « oui » à la chaussette sur la main, continuez et mettez l’autre chaussette sur l’autre main. Construisez dessus, et continuez de poser des questions en oui/non. Lorsqu’il sera temps d’arrêter, si la réponse est toujours « oui », alors vous dites : « Oh, je suis bête ! Non (modéliser la façon de l’enfant pour dire Non) ! Ca ne se met pas comme ça ! » Si l’enfant travaille à un niveau plus complexe de Oui/Non, vous pouvez demander « Est-ce que les chaussettes se mettent sur les mains ? » et d’autres questions de niveau plus élevé.

La course du Oui et du Non
Niveau : compétences Oui/Non plus complexes (nommer, fonction de l’objet, comparaison, etc.)

Préparez une liste de questions en Oui/Non sur lesquelles votre élève travaille, ou utilisez des cartes de questions en Oui/Non (voir liste ci-dessous). Décidez si les élèves jouent seuls ou en équipes. Créez un tableau de points/score avec les noms des élèves ou des équipes. Assurez-vous que chaque enfant ait accès à son meilleur moyen de dire Oui/Non. Avec votre liste ou vos cartes, posez chaque question une par une. Après chaque question, assurez-vous de faire une pause jusqu’à une minute. Soit vous donnez un point au premier qui répond correctement, soit vous donnez un point à tous ceux qui répondent correctement. Je trouve que ce jeu fonctionne mieux si tout le monde peut répondre en même temps (ainsi aucun élève ne refuse de répondre juste pour l’attention qu’ils reçoivent s’ils ne répondent pas). Celui qui a le plus de point à la fin gagne un prix !

Qui est-ce ?
Niveau : Oui/ Non complexes

Vous pouvez y jouer avec le jeu trouvé dans le commerce, en remplaçant les cartes du jeu du commerce par vos propres cartes, ou en créant votre propre jeu. Pour créer votre propre jeu, imprimez 2 jeux de photos de personnes (réelles de l’entourage, célébrités ou personnages de livres, etc.). On aime les agrandir pour nos étudiants avec basse vision/troubles visuels. Utilisez un tableau en velcro et disposez-y le premier jeu de photos. Choisissez un élève pour être « celui-là », préférablement un qui travaille le Oui/Non. Demandez à cet élève de choisir une personne dans le deuxième jeu de photos. Une fois choisi, les autres joueurs posent des questions fermées et l’élève qui est « celui-là » répond. Assurez-vous que cet élève ait accès à sa meilleure méthode pour dire Oui/Non. Si les élèves qui posent les questions ne peuvent pas parler, ils peuvent utiliser leur classeur de communication ou leur synthèse vocale, ou vous pouvez même programmer une série de questions sur un enregistreur séquentiel / contacteur à messages multiples (cf. Hoptoys par ex.). Les enfants qui posent les questions doivent pouvoir générer leur question de la façon la plus indépendante possible. Lorsqu’une question fermée a été posée et qu’on y a répondu, les cartes sont enlevées du tableau selon un procédé d’élimination. Arrêtez lorsque quelqu’un suggère une personne ou lorsqu’il n’y a plus qu’une seule personne sur le tableau. Celui qui trouve devient « celui-là », si personne ne trouve, l’enseignant choisit au hasard (merci à Susan Malloy, orthophoniste, pour cette idée).

Jeu du « Qu’est-ce que c’est ? »
Niveau : Oui/ Non complexes

Rassemblez quelques objets et images. Cela peut être en relation avec le thème d
e la séquence sur laquelle vous travaillez (les insectes, planètes) ou être des objets courants dans la salle de classe. Choisissez un enfant pour être « celui-là » et amenez-le/la dans le couloir (ou dans un coin) pour choisir un objet ou image à faire deviner. Retournez dans le groupe et étalez tous les objets et images, dont celui choisi. L’enfant qui est « celui-là » aura besoin de son moyen d’accès pour répondre Oui/Non. Les autres enfants vont avoir besoin de moyens pour poser des questions afin d’éliminer les objets étalés devant eux. Comme d’habitude, le langage ou les outils de CAA peuvent être utilisés pour poser des questions et répondre. Vous aurez peut-être besoin  de programmer à l’avance des questions sur les synthèses vocales/tableaux/contacteurs. Au fur et à mesure des questions, éliminez les choix jusqu’à ce que quelqu’un devine le bon objet ou qu’il n’en reste plus d’un. Vous pouvez également jouer à ce jeu avec le jeu du commerce « Devine-tête » en adaptant le jeu en ne mettant un bandeau que sur la tête d’une seule personne et les autres répondent oui ou non à tour de rôle aux questions de celui qui porte le bandeau.

(Note du traducteur : Cf. jeu français « A toi de deviner » Haba)

Jeu du 20Q (jeu électronique de chez Mattel)
Niveau : Oui/ Non complexes20 Q

20Q est un jeu électronique du commerce (chez Mattel) et est disponible comme app ou gratuitement sur internet (20q.net). La version plus ancienne est plus adaptée pour notre objectif de travail, mais si besoin, on s’accommodera de la nouvelle version. 20Q fonctionne comme le jeu de 20 questions que la plupart d’entre nous connaissons, seul le jeu fait le calcul. La version ancienne pose des questions et vous donne trois réponses possibles : « oui », « non », « ça dépend ». La nouvelle version a jusqu’à 10 réponses possibles : « oui », « non, « ça dépend », « je ne sais pas », « inadapté », « parfois », « peut-être », « probablement », rarement », « en partie ». Personnellement, je pense que le nouveau 20Q triche ! Cependant, vous pouvez quand même l’utiliser avec les seules réponses « oui », « non », « ça dépend ». Si vos élèves ne sont pas prêts pour « ça dépend », vous pouvez leur poser des questions en Oui/Non et écrire « ça dépend » lorsque vous entrez la réponse dans le jeu. Vous pouvez également reformuler des questions comme « est-ce que c’est un concept abstrait ? » ou simplement y répondre vous-mêmes sans les lire à haute voix. Tant que tous les élèves ont un moyen d’exprimer le « oui », et le « non », c’est une façon amusante de s’entraîner.

Question du Jour
Niveau : tous

C’est un jeu amusant à réaliser au moment du regroupement du matin. Vous pouvez utiliser un tableau blanc portatif et simplement écrire la question avec un dessin et 2 colonnes ou vous pouvez décorer un tableau « Question du Jour ». Si vos élèves sont au niveau de l’acceptation/rejet du Oui/Non, vous pouvez faire une liste de 10 questions à accepter / rejeter et les répéter encore et encore. Ce peut être des questions comme « est-ce que tu veux que la maîtresse chante très fort ? », « est-ce que tu veux faire un high-five ? », « est-ce que tu veux que l’aide tourne 10 fois en rond ? », « est-ce que tu veux que je te frotte vigoureusement les épaules pendant quelques secondes ? » Puis faites le tour de la pièce et demandez à chaque élève et faites-le s’ils vous répondent « oui ». Faites correspondre (ou mettez une photo de chaque enfant) dans la colonne « oui » ou « non » sur votre tableau. Vous pourrez ensuite faire des comparaisons : « la dernière fois, 2 élèves ont voulu que je chante, combien d’élève cette fois-ci ? » puis vous pouvez faire le compte ensuite. Si vos élèves sont à un niveau plus élevé, vous pouvez poser des questions plus abstraites : « est-ce que tu porte des bottes ? » ou « est-ce qu’un poisson est un insecte ? » puis entrer les réponses dans un tableau.

 

Apps et logiciels pour pratiquer le Oui/ Non 

(en anglais : vérifier l’utilisation en traduisant simultanément)

Questions, Listes et Cartes pour le Oui/ Non 

(en anglais, peut souvent être traduit facilement)

Gratuit

Dans le commerce (pas toujours accessible en France, mais pour donner des idées)

 

Mathilde