Mythes et Réalités de la CAA

L’année dernière, à Toronto, j’ai eu l’occasion de suivre une conférence animée par deux grandes dames de la CAA : MaryAnn Romski et Rose A. Sevcik. Ces deux spécialistes américaines d’envergure étaient venues nous parler des « mythes » de la CAA, c’est-à-dire de ces fausses croyances qui se perpétuent sans fondement scientifique, et réfléchir aux stratégies pour les défaire.

Le triste constat, c’est que 11 ans plus tôt, elles avaient déjà rédigé un article-clé dans la littérature sur la Communication Alternative, intitulé « Communication Améliorée et Intervention Précoce – Mythes et Réalités » (in Infants & Young Children, Vol. 18, No. 3, pp. 174–185, 2005), où elles démontaient 6 mythes principaux… Il faut souvent du temps pour bousculer les croyances bien ancrées dans les esprits et les pratiques…

Pourtant, en conclusion de la conférence, l’auditoire et les présentatrices ont pu dégager quelques stratégies fortes sur lesquelles s’appuyer pour défaire ces mythes. J’en partage quelques unes avec vous :

  • S’appuyer sur des exemples de réussite
  • S’appuyer sur le témoignage et la réalité des familles et des personnes utilisatrices de la CAA
  • S’appuyer sur la recherche et fournir des données scientifiques
  • S’appuyer sur la législation qui soutient le droit à communiquer, quelque soit la forme
  • Faire évoluer la formation initiale des professionnels
  • mais surtout REVENDIQUER et DEFENDRE le droit à la mise en place de moyens de communication alternative selon les meilleures pratiques !!

Aujourd’hui, nous sommes ravies de pouvoir partager avec vous l’article-clé mentionné plus haut dans sa version française !

Ce partage est un acte de revendication et d’engagement pour défendre les besoins de nos enfants privés de langage oral. Et ce partage n’aurait pas été possible sans le  soutien de généreux contributeurs à notre projet Ulule ! Nous sommes très heureuses, et très touchées par ce geste collectif, qui contribuera certainement à défaire, un à un, les mythes de la CAA…

Un très grand MERCI est adressé :
– à Nicolas BEC pour la traduction française
– aux généreux contributeurs : L’Association Autisme Breizh Autonomie représentée par Bérangère GUENANEN, Marianne LAMOUR, Erika LARCHER GODAILLER, Raymonde RAUZI, Sandrine DIETZI, Geneviève BERGER, Véronique DEDIEU, Estelle CAILLOL, Bénédicte OZENNE DAUBERT, Jean-Pierre SUC et Emmanuelle FONTENAIST.

Pour télécharger l’article complet, cliquez sur l’image ci-dessous.

Site du Journal : http://journals.lww.com/iycjournal/pages/default.aspx

Pour lire l’article original (en anglais), cliquez ici.

 

Mathilde