apprentissages publications taggées

Exprimer le Oui et le Non – partie 6

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-six-best-yes-and.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 6 : le « Meilleur Oui » et récompenser les approximations successives 

yes no keychains

Le façonnement, c’est tout simplement récompenser les petites étapes qui mènent à un succès plus global. Aussi connu sous l’appellation « récompenser les approximations successives », je l’appellerais « être suffisamment proche est déjà suffisamment bien, pour l’instant ». C’est-à-dire que si nous récompensons le premier pas vers un objectif, puis chaque petit pas plus près de l’objectif, nous finirons par y arriver. Le façonnement, c’est le pas à pas...

l'article

Exprimer le Oui et le Non – partie 5

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-five.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 5 : Utiliser des livres
pour enseigner et renforcer le Oui/ Non

(Note du traducteur : il existe de nombreux livres, albums pour enfants qui traitent de la notion du Non, et parfois du Oui. Voici quelques exemples que l’on a trouvés en français, à compléter… :

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/Pages-libres-catalogue/Conseils-de-lecture/L-age-du-non

« Madame Oui »

« Monsieur Non »

« Non, non et non »

etc…)

Pistes d’utilisation de ces livres pour enseigner et renforcer le Oui/ Non :

  • pendant que vous lisez le livre, ayez des para-professionnels ou des pairs pour modéliser Oui et Non de ...
l'article

Exprimer le Oui et le Non – partie 4

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-four.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 4 : Utiliser les jeux pour
enseigner/ renforcer le Ou
i/Non 

Dans tout travail,
il y a un élément de plaisir
Trouvez-le, et clac!
Le travail devient un jeu – Mary Poppins

yes no

Jeu « Est-ce que c’est vrai ? »
Niveau : oui/non pour accepter/rejeter et plus

Ce jeu consiste à faire les fous ! Vous pouvez y jouer pour travailler sur l’acceptation/rejet réponses en Oui/non de niveau plus élevé...

l'article

Exprimer le Oui et le Non – partie 3

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-3.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 3 : Chantez !!

Une chose super que j’ai retenu d’une formation avec Gayle Porter et Linda Burkhart à une Conférence ISAAC était la chanson qu’elles utilisent pour enseigner le Oui et le Non. Je ne suis pas arrivée à la retrouver sur internet, mais on trouve d’autres choses.

(Note du traducteur : voici à quoi ressemble la chanson évoquée :
« Je lève la tête vers le haut, je pousse mon menton vers le bas. Je hoche la tête et je dis Oui !! »
« Je tourne la tête d’un côté, je tourne la tête de l’autre côté. Je secoue la tête et je dis Non !! »)

On peut également élaborer un pr...

l'article

Exprimer le OUI et le NON – Partie 2

La série  OUI/NON
par Kate AHERN

(article original : http://teachinglearnerswithmultipleneeds.blogspot.fr/2012/11/the-yesno-series-part-two.html)
Traduction libre Mathilde Suc-Mella

Partie 2 : Enseigner le OUI / NON

yes no signIl y a tellement plus de choses à dire au monde que Oui/Non, pourtant, c’est une compétence vitale, notamment en situation d’urgence ou devant un problème médical.

Souvent, le Oui/ Non figure dans les PPS d’élèves avec besoins spéciaux importants, et je suis la première à avoir mal rédigé cet objectif : j’avais tendance à penser qu’il suffit de pratiquer suffisamment le Oui et Non pour parvenir éventuellement à l’apprendre...

l'article

Exprimer le OUI et le NON – partie 1

Pouvoir dire Oui ou Non est un apprentissage important en communication alternative, car il permet à la personne en difficulté de langage d’être pleinement actrice : accepter ou rejeter est une façon de s’affirmer !
Pourtant, le Oui et le Non ne viennent pas toujours naturellement, et il faut passer par un « apprentissage » de ces notions.
Kate AHERN, qui tient un blog passionnant à propos des handicaps complexes et multiples, a écrit il y a quelques temps déjà une série d’articles sur l’apprentissage du Oui et du Non.

Capture d’écran 2015-12-17 à 16.34.38
Kate a généreusement accepté que nous traduisions la série et la partagions ici. Voici donc la série traduite, et présentée en 6 posts successifs. Nous avons essayé d’adapter également les propositions de support à la langue française...

l'article

Le Syndrome d’Angelman pour les enseignants et éducateurs

Nous sommes très heureuses de vous annoncer la sortie en français d’un livret rédigé par la brillante Erin Sheldon, consultante sur les questions de l’inclusion scolaire, l’enseignement de la littératie et les aides électroniques, et maman de Maggie, porteuse du syndrome d’Angelman.

Ce livret, d’une grande qualité, est à destination des enseignants et éducateurs accueillant des élèves porteurs du Syndrome d’Angelman dans leur classe (ordinaire, mais aussi spécialisée). Erin pose les problématiques essentielles du Syndrome d’Angelman en apportant, pour chacune, des stratégies et des pistes de travail.

Vous pouvez télécharger ici-même ce livret, et le partager avec l’équipe qui accompagne votre enfant.
Un grand merci à Erin Sheldon, ainsi qu’à la traductrice Jane Va...

l'article

Le principe de « l’hypothèse la moins dangereuse »

Le principe de l’hypothèse la moins dangereuse est primordial dès qu’on aborde les apprentissages (quels qu’ils soient) avec une personne présentant des déficiences. Cet article est un résumé du principe, avec un cas d’exemple très intéressant.

Le critère de l’hypothèse la moins dangereuse a pour principe qu’en l’absence de données concluantes, les décisions éducatives devraient être basées sur des hypothèses qui, si elles sont erronées, auront l’effet le moins nocif sur la probabilité que les élèves seront capables d’avoir une vie fonctionnelle indépendante en tant qu’adultes.

Il pose les bases du concept de « présomption de la compétence », qui nous exhorte à ne pas avoir d’attentes trop faibles vis-à-vis de nos enfants, mais de penser qu’ils savent ou pe...

l'article